La ville approuve le contrat Traverse Connect, les permis d’alcool, le jardin des papillons ; Règlement sur la marijuana à des fins récréatives à venir


Les commissaires de Traverse City ont approuvé mardi un contrat annuel de 50 000 $ avec Traverse Connect pour des services de développement économique, des demandes de permis d’alcool qui permettront au Green House Café et à la crêperie Millie & Pepper de commencer à servir de l’alcool au centre-ville de Traverse City, et un don d’un résident de la ville qui établir un nouveau jardin de papillons dans le parc Hull. Les commissaires ont également revu une discussion sur les règles qui permettraient aux entreprises de marijuana à des fins récréatives d’opérer dans la ville, avec une proposition d’ordonnance devant être soumise au conseil pour examen et approbation possible en octobre.

La ville de Traverse City se joindra désormais à deux de ses divisions – la Downtown Development Authority (DDA) et Traverse City Light & Power – pour conclure un contrat avec Traverse Connect pour des services de développement économique. Les commissaires ont voté 6 contre 1 pour approuver un contrat de 50 000 $ avec Traverse Connect pour aider à stimuler la croissance économique de la ville, notamment en soutenant les entreprises existantes, en attirant de nouveaux entrepreneurs et en aidant au recrutement et à la rétention des talents. Parmi les projets auxquels Traverse Connect s’attaquera, il y a la production d’un catalogue de sites prêts pour le développement et le réaménagement dans la ville, la réponse aux demandes des entreprises intéressées à s’installer dans la région, l’expansion du programme d’attraction d’entrepreneurs et de talents Creative Coast du Michigan, en aidant à faciliter des projets clés dans le domaines du logement et de la garde d’enfants, en coordonnant et en collaborant avec d’autres municipalités, et en produisant du contenu et des campagnes de marketing présentant la région comme une destination économique et culturelle toute l’année.

La commissaire de la ville, Christie Minervini, a déclaré que Traverse Connect “a fait un excellent travail” prouvant sa valeur pendant la pandémie dans le cadre de son contrat DDA, en tenant les entreprises informées des exigences et réglementations en matière de sécurité COVID et en s’efforçant de mettre les propriétaires en contact avec des opportunités de financement et de subventions. Minervini a déclaré que c’était son “espoir le plus sincère” qu’un contrat à l’échelle de la ville avec Traverse Connect pourrait aider les dirigeants de la ville à mieux résoudre certains des problèmes urgents auxquels la communauté est confrontée, en particulier les pénuries de main-d’œuvre affectant les employeurs. « Nous avons des entreprises en plein essor, mais bien sûr, nous n’avons pas les travailleurs dont nous avons besoin », a-t-elle déclaré.

D’autres commissaires qui ont précédemment exprimé leur scepticisme quant à la passation de marchés pour des services de développement économique ont également salué les efforts de Traverse Connect pendant la pandémie et ont exprimé leur soutien pour aller de l’avant avec un contrat. Le maire Jim Carruthers était le seul « non » à voter contre la proposition, affirmant qu’il pensait que la ville supportait trop le fardeau des services de développement économique qui profitaient à toute la région. “Nous avons besoin que nos partenaires régionaux commencent à se mettre au diapason”, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était “fatigué des cantons et du comté qui chevauchent nos queues de cheval sans rien dire. Ils nous laissent tout faire. Alors que le commissaire Roger Putman a convenu que d’autres partenaires régionaux devraient contribuer, il a déclaré qu’investir dans le développement économique était toujours la bonne chose à faire pour la ville et qu’en étant un leader, d’autres pourraient être inspirés à emboîter le pas.

Également à la réunion de la commission de lundi…
> Les commissaires ont approuvé une demande de transfert d’un permis d’alcool de l’ancien restaurant Anthony’s Little G’s de West Front Street au Green House Café sur East Front Street. “Avec un permis d’alcool, le Green House Café fournira un service de boissons alcoolisées très limité pour le petit-déjeuner et le déjeuner avec un service à l’intérieur et sur le café-terrasse pendant les saisons applicables”, ont écrit les propriétaires de Green House Café, Todd et Michelle Jones, dans leur demande.

La propriétaire Julia Hearne prévoit également d’ajouter un service d’alcool en journée à son entreprise Millie & Pepper Crêperie sur Union Street, avec des horaires légèrement élargis de 7 h à 17 h au moins cinq jours par semaine. Les commissaires ont voté de justesse 4-3 pour approuver la nouvelle demande de permis d’alcool, avec Carruthers, Putman et le commissaire Brian McGillivary opposés, citant une résistance générale à l’approbation de nouveaux permis d’alcool jusqu’à ce qu’une étude en cours sur la culture de la consommation d’alcool soit terminée. Un rapport sur cette étude devrait être soumis aux commissaires municipaux pour examen le 27 septembre, le conseil d’administration votant potentiellement en octobre pour adopter ses conclusions et recommandations.

> Les commissaires ont voté pour accepter un don d’un peu plus de 31 000 $ du résident de la ville Nelson Asper pour installer un jardin de papillons dans le parc Hull de la ville sur le lac Boardman, derrière la bibliothèque du district de Traverse Area. Nelson fait le don en l’honneur de sa défunte épouse Cindy Asper, couvrant tous les coûts associés à l’installation et à l’aménagement paysager du jardin et fournissant un soutien continu à l’entretien avec un groupe de maîtres jardiniers bénévoles qui aideront le service des parcs et loisirs de la ville à entretenir. Une section de gazon existante près du lac Boardman sera remplacée par des plantes indigènes à racines profondes conçues pour attirer une variété d’insectes et d’oiseaux et aider à empêcher les nutriments de ruissellement de pénétrer dans le lac. La conception du jardin comprendra des sentiers pour le public, ainsi que des bancs et d’autres éléments d’aménagement paysager. Le jardin devrait être installé au printemps prochain.

> Les commissaires pourraient être prêts dès le mois prochain à tenter de nouveau d’adopter une ordonnance sur la marijuana à des fins récréatives dans la ville. Le juge Thomas Power a récemment statué en faveur de la ville dans un procès dans lequel plusieurs dispensaires médicaux ont contesté les règles proposées par la ville pour les détaillants de loisirs, prévoit notamment de limiter à quatre le nombre de dispensaires autorisés à Traverse City. Power a déterminé que la ville avait le droit de limiter son nombre de licences récréatives et que les 13 dispensaires médicaux de la ville n’avaient jamais la garantie d’obtenir une licence récréative. Cependant, Power a convenu avec les plaignants que la rubrique de notation proposée par la ville pour déterminer quelles entreprises obtiendraient des licences n’était pas légale.

Un comité ad hoc des commissaires et du personnel de la ville retravaille actuellement cette rubrique de notation et d’autres parties de l’ordonnance proposée sur la marijuana à des fins récréatives, avec la ville organiser une journée portes ouvertes aujourd’hui (mercredi) au City Opera House de 15h30 à 18h30 recueillir les commentaires du public sur «les districts de zonage, le nombre d’installations de vente au détail et les facteurs qui devraient être pris en compte lors de l’autorisation des installations de vente au détail», selon un communiqué de la ville. Cette contribution aidera à façonner le projet d’ordonnance final qui pourrait être soumis aux commissaires pour examen et adoption potentielle en octobre.



Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *