Les cultivateurs du Karnataka reviennent au tabac


La transplantation de tabac a commencé au Karnataka et on dit qu’elle prend de l’ampleur au cours des prochaines semaines, alors même qu’une section d’agriculteurs qui étaient passés à d’autres cultures comme le gingembre l’année dernière reviendrait à la culture de rapport.

Récemment, l’Office du tabac a fixé la taille de la récolte du Karnataka pour la saison 2021-2022 à 97 millions de kg, soit plus que 88 millions de kg de l’année précédente.

«Nous nous attendons à ce que les agriculteurs reviennent au tabac cette année», a déclaré BV Javare Gowda, président de la Fédération des producteurs de tabac de Virginie du Karnataka. La taille de la récolte du Karnataka pour 2021-22 est la moyenne des trois dernières années et est légèrement inférieure à la demande des producteurs de 100 millions de kg, a déclaré Gowda.

L’année dernière, la taille de la récolte a été réduite à 88 millions de kg en raison de la propagation de la pandémie de Covid-19, a déclaré Gowda, ancien vice-président du Tobacco Board.

Le tabac de Virginie est principalement cultivé dans les districts de Mysuru et Hassan du Karnataka et la superficie est estimée entre 70 000 hectares et un lakh d’hectares. Le Karnataka est le deuxième producteur de tabac après l’Andhra Pradesh, où la récolte 2020-2021 est actuellement mise aux enchères.

Le tabac viriginia séché à l’air chaud produit à Karntaka est principalement exporté et utilisé pour être mélangé avec d’autres variétés. Gowda a déclaré qu’environ 80 pour cent du tabac de Virginie cultivé au Karnataka est exporté.

Mauvais rendements

Gowda a déclaré que les faibles rendements du gingembre et une augmentation des prix aux enchères vers la fin de la saison au début de mars inciteraient les producteurs à revenir au tabac cette année. Les prix moyens pour la saison des enchères 2020-2021 étaient d’environ 121 ₹ le kg, inférieurs à ceux de l’année précédente en raison de problèmes de qualité, a déclaré Gowda. Les pluies excessives dans les régions productrices avaient eu un impact sur la qualité et la productivité de la récolte de tabac l’année dernière. Cependant, à la fin du mois de février et au début du mois de mars, les prix du tabac ont grimpé jusqu’à 250-260 ₹ le kg, ce qui attirerait l’intérêt des producteurs, a-t-il déclaré.

Mysuru à retenir

Dans le district de Mysuru, la zone restera probablement entre 43 000 hectares et 45 000 hectares cette année, presque comme l’an dernier, a déclaré Mahanteshappa, directeur adjoint du département de l’agriculture du gouvernement du Karnataka. En fait, Mahanteshappa a déclaré que la superficie consacrée au tabac dans le district de Mysuru est passée d’environ 75 000 hectares à 45 000 hectares au cours des 7 à 8 dernières années.

Vikram Raj Urs, secrétaire de la Fédération de la Karnataka Virginia Tobacco Growers Association, a déclaré que les pluies avant la mousson avaient été bonnes dans les régions productrices et que la transplantation avait été effectuée sur 2 000 hectares. Contrairement à Gowda, Urs n’attend pas le retour des agriculteurs au tabac issu du gingembre. Il a déclaré que le gingembre était une culture facile et que les agriculteurs, qui avaient cultivé sur des terres louées, avaient obtenu des revenus inférieurs.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *