Les producteurs de tabac FCV sont très inquiets car les acheteurs évitent les enchères


Plus d’un mois après le début des ventes aux enchères de FCV Tobacco au milieu de la deuxième vague de pandémie de coronavirus, les agriculteurs sont très inquiets car les principaux acheteurs continuent de ne pas participer aux enchères.

Trente-sept jours se sont écoulés depuis le début de la vente aux enchères et un maigre 23,10 millions de kg de tabac a été vendu sur les plates-formes dans les sols noirs et légers du sud du district de Prakasam et les sols nordiques du district de West Godavari. L’objectif pour cette année est de 115 millions de kg, mais les agriculteurs s’inquiètent du faible potentiel de commercialisation des variétés de qualité inférieure et moyenne.

Avec la pandémie qui fait rage, les spéculations sont nombreuses selon lesquelles la vente aux enchères pourrait se clôturer tôt. Les agriculteurs affirment que toutes les grandes entreprises de tabac mondiales et indiennes, les principaux acheteurs, continuent de se dérober aux plates-formes d’enchères, invoquant des commandes à l’exportation incertaines en raison de la pandémie.

Au cours de la première vague de la pandémie l’année dernière, le ministre en chef YS Jagan Mohan Reddy a pris la décision de pousser l’AP Markfed à agir pour acheter les variétés de qualité inférieure et moyenne, ce qui a offert un certain soulagement aux agriculteurs. Cependant, le gouvernement n’a pas encore opté pour une intervention sur le marché cette année.

Les agriculteurs qui luttent contre les caprices de la nature et les fluctuations de prix sont à bout de souffle, alléguant que l’Office du tabac n’a pas réussi à freiner les géants de l’entreprise. «Il est temps que l’Office du tabac intervienne pour renflouer les agriculteurs. Les géants du commerce ont contrecarré la proposition d’introduire des investissements directs étrangers (IDE) dans l’industrie du tabac. Une commission parlementaire mixte (JPC) a recommandé des IDE dans le secteur, mais les géants de l’industrie ont réussi à garder le rapport secret », affirme Y. Sivaji, ancien député et ancien président honoraire de la Virginia Tobacco Growers Association.

Cependant, les prix moyens de toutes les variétés NBS, SBS, SLS, NLS ont montré une certaine augmentation de 163,30 ₹ par kg par rapport à 154,45 ₹ par kg l’an dernier. Le tabac cultivé sur NLS continue de rapporter 167,39 ₹ par kg.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *