RBZ assouplit les modalités de paiement pour les producteurs de tabac


Par Alois Vinga


RÉSERVE La Banque du Zimbabwe (RBZ) a assoupli les modalités de paiement pour les cultivateurs de tabac dans un développement qui verra les cultivateurs conserver leur part en devises sous forme de fonds gratuits.

Cette évolution marque une baisse importante par rapport aux accords de l’année dernière où les producteurs de tabac recevaient la moitié de leurs revenus via leurs comptes en dollars zimbabwéens, la moitié restante étant déposée sur leurs comptes en devises (FCA).

La plupart des agriculteurs ont eu des difficultés à accéder à leur monnaie forte en raison de leur incapacité à apprécier les processus impliqués.

Mais lors de l’ouverture officielle de la saison de commercialisation du tabac 2021 à l’atelier de vente du tabac à Harare, mardi, le président du Bureau de commercialisation de l’industrie du tabac (TIMB), Patrick Devenish, a déclaré qu’après des discussions fructueuses avec la banque centrale, les conditions de paiement étaient assouplies.

«L’industrie et la RBZ ont mis en place conjointement des mesures de paiement améliorées pour garantir que les producteurs de tabac obtiennent la pleine valeur de leur récolte et soient simultanément payés dans les plus brefs délais.

«Cela permettra aux producteurs de recevoir 60% du produit de leurs ventes en devises étrangères après déduction des prêts approuvés libellés en devises étrangères, et la part de 40% sera convertie au taux de change en vigueur aux enchères le jour de la vente et payée en devise locale. ,” il a dit.

Il a dit que le droit de 60% de devises étrangères aux cultivateurs de tabac sera traité comme des fonds gratuits.

Devenish a déploré les conditions généralement humides dans lesquelles la culture a été cultivée cette année, ce qui a provoqué la lixiviation des nutriments et l’incidence de certaines maladies bactériennes, en particulier la tache angulaire des feuilles, mais généralement une feuille de tabac de qualité moyenne à bonne sera commercialisée.

Au cours de la saison 2019/20, les hectares de tabac ont augmenté de 6,84% de 117 000 ha en saison 2019/20 à 125 000 ha.

Il a dit que pour la saison de commercialisation en cours, le nombre de producteurs enregistrés s’établit à 145 625 contre 147 931 l’année précédente avec plus de 1 916 producteurs s’étant inscrits pour la première fois.

«Le conseil a autorisé trois salles de vente aux enchères pour la saison de commercialisation 2021, à savoir le plancher de vente de tabac (TSF), le plancher de vente de tabac Boka (BTF) et le plancher de vente aux enchères de tabac Premier (PTAF).

“Comme d’habitude, le conseil a inspecté le niveau de préparation des salles de vente aux enchères autorisées et les trois étages se sont révélés prêts à fonctionner, y compris la conformité aux directives COVID-19”, a déclaré Devenish.

Il a ajouté qu’il y aurait des ventes contractuelles décentralisées dans cinq centres désignés. Ce sont à Karoi, Mvurwi, Bindura, Marondera et Rusape.



Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *