Un ressortissant mexicain condamné pour culture de marijuana toxique dans une forêt


Sonora, Californie – Un ressortissant mexicain reconnu coupable d’avoir exploité une culture illégale de marijuana dans la forêt nationale de Stanislaus passera les quatre prochaines années et demie en prison.

Eleno Fernandez-Garcia, 37 ans, de Michoacán, au Mexique, a également été condamnée à payer 45 688 $ en dédommagement au US Forest Service pour les dommages environnementaux causés par les produits chimiques toxiques et l’opération de culture sur les terres publiques, selon le procureur américain par intérim Phillip A. Talbert.

En mai, Fernandez-Garcia a plaidé coupable de complot en vue de fabriquer, distribuer et posséder avec l’intention de distribuer de la marijuana dans la forêt nationale de Stanislaus. L’opération de culture contenait 9 654 plants de marijuana et était située dans le bassin versant de Basin Creek dans la forêt du comté de Tuolumne. Comme signalé ici, Fernandez a été trouvé sur le site de culture avec un sécateur et était couvert de débris de marijuana. Trois autres personnes ont fui la région.

Talbert a détaillé les dommages importants causés à l’environnement, notamment les vaches au pâturage, la faune, les poissons en voie de disparition et les grenouilles. De plus, des agents d’enquête ont trouvé le pesticide Weevelcide, un produit chimique mortel à usage restreint ; deux types de rodenticides; 837 livres d’engrais solubles; 45,65 gallons d’engrais liquide ; et un raton laveur mort. De plus, outre les produits chimiques et les engrais, il y avait plus de 2 000 livres de déchets et de tuyaux d’irrigation. Talbert a également noté que presque toute la végétation indigène a été coupée pour faire de la place aux plantes de marijuana, qui étaient proches des activités récréatives, et à Sugar Pine Springs, une source naturelle utilisée par deux entreprises pour l’eau en bouteille.

Les agences participant à cette enquête comprenaient le US Forest Service, le California Department of Fish and Wildlife, la Campaign Against Marijuana Planting (CAMP) du California Department of Justice et le California Fish and Wildlife.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *